Stranger Things : notre avis sur la série évènement

stranger-2-garyandmegumi

La saison 1 de Stranger Things avait fait bonne impression. C’est le moins que l’on puisse dire avec des critiques qui s’accordent à louer les mérites de cette série très américaine. Nommée « meilleure série à regarder en 2016 », Stranger Things réussit l’exploit de mettre les fans du petit écran et du cinéma d’accord. L’annonce de la sortie prochaine de la saison 2 sonne comme une occasion de faire le point sur ce que la série a déjà proposé jusque-là.

Des références, et encore des références

stranger-things-garyandmegumi-2Que serait Stranger Things sans le lot de références qu’elle comporte ? Sans doute une énième série à l’intrigue juteuse, mais sans plus. Au cours de la saison 1, les fans ont pu noter plus d’une référence aux œuvres du grand Spielberg. Des petites touches par-ci, par-là qui font mouche, et qui ont attiré les fans du réalisateur vers leur petit écran. Inutile de dire que la série a tout de suite été remarquée par ses mises en scène dignes des années 70-80.

Les clins d’œil s’immiscent partout, depuis des métaphores bien posées à des similitudes à peine cachées entre les personnages et les héros de Spielberg. Une série qui, sans l’air d’y toucher, replonge plus d’un téléspectateur en enfance. Des répliques culte reprises aux objets cachant à peine leur ambition à rappeler leurs origines, les frères Duffer n’y sont pas allés de main morte pour insuffler la nostalgie au public

Une histoire bien ficelée

stranger-things-garyandmegumiStranger Things est peut-être un gimmick de plusieurs films cultes, mais elle a aussi une histoire qui captive. L’intrigue se déroule au beau milieu des années 80, et met en scènes une bande de mômes partis à la recherche de leur ami disparu. Un savant mélange entre Alien et Les Goonies qui fonctionne plutôt bien, et qui nous entraine dans un univers rempli de tout ce qui a fait la pop culture au cours des dernières décennies.

Ici, pas de copie à deux francs six sous, mais plutôt une reprise fascinante de certains thèmes sans les dénaturer. Le gros point fort de Stranger Things : restituer les sensations que les scènes mythiques du cinéma ont apportées à leur époque. Le scénario est soutenu par un casting qui mérite le coup d’œil, avec une mention spéciale pour Winona Ryder qui signe son grand retour.

Des critiques positives à tous les niveaux

Pour une fois que les critiques américaines sont tendres avec une série, autant en profiter pour se jeter sur le phénomène ! Les téléspectateurs ont été peu avares en compliments, citant Stranger Things comme un coup de cœur qui mérite bien que l’on s’y attarde. Avec une première saison qui n’a comporté que 8 épisodes, il est sûr et certain que la seconde partie est attendue au tournant. Cette seconde saison aura la lourde mission de confirmer le succès de la première, tout en assoyant pour de bon la marque de fabrique des frères Duffer. Il semble néanmoins certain que l’importance des jeux de rôle et des grands méchants ne faiblira pas !

garyandmegumi-stranger-things5